Un patient qui porte une canule nasale se tient assis et droit dans un lit de Hillrom pendant que sa clinicienne écoute son cœur avec un stéthoscope.

SOLUTIONS

ACCÉLÉREZ LE RÉTABLISSEMENT DES PATIENTS

De meilleures connaissances et des soins préventifs vous permettent de faire confiance dans votre traitement.

Réduisez la durée du séjour à l'hôpital

Il est préférable de toujours écourter un séjour à l'hôpital


Il est important pour les patients d'éviter le développement d' infections respiratoires1 et d'escarres2, qui sont fréquentes lors d'une longue immobilisation. Et c'est préférable pour les hôpitaux pour lesquels un séjour moyen en réanimation de 6 à 9 jours3 peut coûter jusqu'à 32 419 $4.


Des outils de mobilité et des protocoles éprouvés peuvent vous aider à faire bouger vos patients plus tôt et plus souvent, afin qu'ils puissent récupérer plus rapidement. Ils ont aidé des hôpitaux comme le vôtre à constater ce qui suit :

30 %
30 %

de réduction des coûts globaux d'hospitalisation5

33 %
33 %

de réduction de la
durée de séjour à l'hôpital5

36 %
36 %

de réduction de la
durée de séjour en réanimation5

46 %
46 %

de réduction des jours sous ventilation6

30 %

de réduction des coûts globaux d'hospitalisation5

33 %

de réduction de la
durée de séjour à l'hôpital5

36 %

de réduction de la
durée de séjour en réanimation5

46 %

de réduction des jours sous ventilation6

Détectez la détérioration de l'état du patient plus tôt


Des signes de détérioration peuvent être détectés dans les 6 à 8 heures qui précèdent un événement ou un arrêt7. 

Avec les bons renseignements, le maintien de vos patients sur la voie de la guérison n'est pas une question de « si », mais de « quand ». La surveillance continue du patient peut vous aider à repérer les indicateurs avant qu'ils ne deviennent des urgences. En fait, il a été démontré que la surveillance continue aide les hôpitaux à atteindre ce qui suit :

« » Jusqu'à 86 %
Jusqu'à 86 %

de réduction des codes bleus8

45 %
45 %

de réduction de la durée des séjours en réanimation des patients médico-chirurgicaux transférés8

9 %
9 %

de réduction des séjours médico-chirurgicaux8

Jusqu'à 86 %

de réduction des codes bleus8

45 %

de réduction de la durée des séjours en réanimation des patients médico-chirurgicaux transférés8

9 %

de réduction des séjours médico-chirurgicaux8

Prévenez le risque d'escarres


Lorsque vous aidez des patients à se rétablir, une des complications que vous voulez éviter, est le développement d’une escarre.

Pourtant, chaque année, dans un établissement moyen de 100 lits, 170 patients développeront une escarre. Cela peut finir par prolonger leur séjour et engendrer jusqu'à près de 2 millions de dollars en coûts pour vous9, 10.

De bons matelas thérapeutiques aident à une meilleure guérison plus rapidement. Et les résultats parlent d'eux-mêmes :

0 %
0 %

0% d’escarres11

« » Jusqu'à 21 %
Jusqu'à 21 %

moins de pression au sacrum12

4,4x
4,4x

plus de guérison rapide13

0 %

0% d’escarres11

Jusqu'à 21 %

moins de pression au sacrum12

4,4x

plus de guérison rapide13

Réduisez les complications pulmonaires postopératoires


De la pneumonie au collapsus pulmonaire, les complications pulmonaires dans les soins aux malades en phase critique sont graves, fréquentes et coûteuses.

Une complication pulmonaire peut prolonger le séjour à l'hôpital jusqu'à huit jours, ce qui peut coûter jusqu'à 62 704 $ par patient14.

La thérapie respiratoire, ainsi que des solutions éprouvées en clinique, peuvent aider à réduire les complications pulmonaires postopératoires. En fait, il a été démontré qu'elles aident les hôpitaux à atteindre ce qui suit :

31 %
31 %

de réduction des taux relatifs de complication pulmonaire postopératoire15

64 %
64 %

de réduction de la durée moyenne sous ventilation15

« » 1,6 jour
1,6 jour

de réduction de la durée de séjour à l'hôpital15

« » 2 jour
2 jour

de moins en réanimation15

31 %

de réduction des taux relatifs de complication pulmonaire postopératoire15

64 %

de réduction de la durée moyenne sous ventilation15

1,6 jour

de réduction de la durée de séjour à l'hôpital15

2 jour

de moins en réanimation15

Maintenez la mobilité des patients et prévenez les chutes


Vous pouvez aider vos patients à éviter les chutes dans le service de réanimation, lors des soins médico-chirurgicaux et au-delà tout en développant la force et l'endurance dont ils ont besoin avant leur congé. 

Les chutes de patients sont les incidents indésirables16 les plus fréquemment signalés dans les unités de patients adultes hospitalisés17. Pire encore, les patients qui sont tombés sont :

Icône Points de données Durée du séjour
Durée du séjour

sujets à des séjours plus longs18

21 %
21 %

plus susceptibles d'être réadmis dans les 30 jours suivant leur congé19

2,7x
2,7x

plus susceptibles d'avoir besoin de soins après leurs soins de court séjour19

Durée du séjour

sujets à des séjours plus longs18

21 %

plus susceptibles d'être réadmis dans les 30 jours suivant leur congé19

2,7x

plus susceptibles d'avoir besoin de soins après leurs soins de court séjour19

play_circle_outline

Solutions intelligentes

Découvrez comment nos innovations soutiennent l'avenir des soins de santé.

play_circle_outline

Nous nous développons en valorisant les autres

Regardez comment nous remontons le moral et la confiance.

Parcourez nos catégories de produits de soins

Lits et matelas intelligents

Découvrez des lits et des matelas conçus pour soutenir les patients et les soignants d'aujourd'hui.

En savoir plus

Mobilité et manipulation des patients

Nos lève-personnes et civières aident les soignants à mettre la sécurité au premier plan tout en permettant de faire bouger et de transporter les patients.

En savoir plus

Surveillance des patients

Mettez les données sur les signes vitaux entre les mains des soignants qui en ont besoin, au moment où ils en ont besoin, grâce à des solutions de surveillance simples, sûres et connectées.

En savoir plus

Flux de travail chirurgical et positionnement de précision

Nos solutions chirurgicales polyvalentes vous aident à effectuer plus d'interventions de façon sûre et efficace pour aider plus de patients.

En savoir plus

Services SmartCare™

Tirez parti de programmes de services qui permettent de réduire les temps d'arrêt et de vous assurer que votre matériel remplit ses fonctions, aider les patients et les soignants.

En savoir plus

Références :

  1. Huynh, T.T., T.N. Liesching, M. Cereda, Y. Lei, M.J. Frazer, M.R. Nahouraii et G.B. Diette. « Efficacy of Oscillation and Lung Expansion in Reducing Postoperative Pulmonary Complication », Journal of the American College of Surgeons, septembre 2019.
  2. Nigam Y. et coll. « The Physiological Effects of Bed Rest and Immobility – Part 3 », Nursing Times, vol. 105, no 23 (2009), p. 18 à 22.
  3. Halpern, N.A. et S.M. Pastores. « Critical care medicine in the United States 2000-2005: an analysis of bed numbers, occupancy rates, payer mix, and costs », Critical Care Medicine, 38(1):65-71.
  4. Dasta, J.F. et coll. Critical Care Medicine 2005;33(6):1266-71.
  5. Klein, K.E., M.R. Mulkey, J.F. Bena et N.M. Albert. « Clinical and psychologic effects of early mobilization in patients treated in a neurologic ICU: A comparative study », Critical Care Medicine, 43(4):865-73.
  6. Klein K.E., J.F. Bena et N.M. Albert. « Impact of early mobilization on mechanical ventilation and cost in neurological ICU », American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine Journal, 2015.
  7. Rose, Melody A.*, DNP, RN; Lee Ann Hanna, PhD, RN; Sareda A. Nur, MD, et Constance M. Johnson, PhD, RN. « Utilization of Electronic Modified Early Warning Score to Engage Rapid Response Team Early in Clinical Deterioration », Journal for Nurses in Professional Development & Volume 31, Issue 3. 
  8. Brown, HV et al. The American Journal of Medicine. 2014; 127:226-232. 
  9. Données de l'enquête de 2013 International Pressure Ulcer Prevalence™. Pressure Ulcer Prevalence Reductions Seen from the International Pressure Ulcer Prevalence Survey. 
  10. Jackson et coll. « Pressure Ulcer Prevention in High Risk Postoperative Cardiovascular Patients. » Crit Care Nurse. vol. 31 (2011), p. 44 à 53. 
  11. Ochs et coll. « Comparison of Air-Fluidized Therapy with Other Support Surface Used to Treat Pressure Ulcers in Nursing Home Residents », Ostomy Wound Management, vol. 51, no 2 (février 2005). 
  12. Klein, K.E., M.R. Mulkey, J.F. Bena et N.M. « Clinical and psychologic effects of early mobilization in patients treated in a neurological ICU: A comparative study », Critical Care Medicine, vol 43, no 4, (2015), p. 65 à 73. 
  13. Ochs et coll. « Comparison of Air-Fluidized Therapy with Other Support Surface Used to Treat Pressure Ulcers in Nursing Home Residents », Ostomy Wound Management, vol. 51, no 2 (février 2005). 
  14. Restrepo, R. et J. Braverman. « Current challenges in the recognition, prevention and treatment of perioperative pulmonary atelectasis », Expert Review of Respiratory Medicine.
  15. Huynh, T.T., T.N. Liesching, M. Cereda, Y. Lei, M.J. Frazer, M.R. Nahouraii et G.B. Diette. « Efficacy of Oscillation and Lung Expansion in Reducing Postoperative Pulmonary Complication », Journal of the American College of Surgeons, (2019).
  16. Currie L.M. Agency for Healthcare Research and Quality, 2008. 
  17. Ganz, D.A. et coll. Agency for Healthcare Research and Quality, janvier 2013. 
  18. Wong, C.A. et coll. The Joint Commission Journal on Quality and Patient Safety. 2011;37(2):81-87. Centers for Medicare and Medicaid Services, septembre 2012.
  19. Centers for Medicare and Medicaid Services, septembre 2012.
  20. The Joint Commission, Sentinel Event Alert, Safe Use of Opioids in Hospitals, Issue 49, August 8, 2012.